Mieux vaut ne pas être romantique avec le business

Mieux vaut ne pas être romantique avec le business

Une fois n'est pas coutume, je vais vous parler d'un truc que j'ai réalisé grâce à Gary Vaynerchuk. À savoir, de ne pas être romantique (dans le business).

Alors qu'est-ce qu'il veut dire par là ?

Laissez-moi vous raconter une histoire pour vous illustrer ça.

À la fin du mois dernier j'étais en train de lancer une nouvelle formation pour apprendre à personnaliser son site.

J'avais un objectif X et je ne suis pas parvenu à atteindre la moitié de cet objectif.

Au départ, j'avais les boules. J'étais trop romantique avec ça. Trop lié émotionnellement si vous voulez.

Et quand je suis tombé sur cette maxime de Gary je me suis dit :

Au fond, c'est juste un indicateur pour te montrer que tu as loupé un truc, que tu n'as pas assez géré sur tel ou tel point. Alors arrête de chouiner et améliore ton truc bordel !

Maintenant je lance des projets, je vois comment ça réagit et j'ajuste. Point final.

Aujourd'hui mon activité a dépassé les 100k de CA pour la première fois. J'ai de quoi avoir une équipe qui m'aide à aller encore plus loin. Je suis relativement à l'aise financièrement.

Et surtout, j'ai une femme et un fils géniaux, mes deux parents, un toit, à manger tous les jours, etc.

Alors je ne vais pas me plaindre parce qu'un projet ne marche pas autant que je l'aurais espéré.

Est-ce qu'il aurait pu aider davantage de monde à progresser ? C'est certain ! Est-ce que j'ai tout fait pour communiquer cela au mieux ? C'est moins sûr.

Donc on prend acte et on continue l'aventure.

À mon sens, il est important de se recentrer sur ce que l'on a déjà, plutôt que sur ce que l'on aurait pu avoir.

C'est bien d'avoir des objectifs mais il ne faut pas se rendre malade s'il ne sont pas atteints.

Il faut voir ça comme une nouvelle opportunité d'apprendre.

On analyse et on améliore. Sans être romantique.

Ça vous parle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entreprendre
À lire ensuite:

Comment ne pas être pris pour un charlatan du web

Comment ne pas être pris pour un charlatan du web