10 Conseils pour réussir votre première présentation

10 Conseils pour réussir votre première présentation

Le 17 et 18 janvier 2014 se déroulait le WordCamp Paris, un évènement organisé pour rassembler la communauté WordPress (WordPress étant le logiciel qui équipe plus de 20% des sites dans le monde, dont ce blog).

Cet évènement rassemble des gens de tous horizons; des développeurs, des freelances, des référenceurs, des agences et de simples utilisateurs.

Bref, on prend plaisir à rencontrer beaucoup de monde.

Pour ma part, le plus surprenant fût de me faire complimenter par des gens qui suivent ce que je fais sur WP Marmite. Merci à vous ça fait chaud au coeur et cela me pousse à continuer !

Le WordCamp a aussi permis de resserrer et de nouer de nouveaux liens entre membres de la communauté. J’ai par exemple pu revoir l’ami Julio Potier expert en sécurité web avec qui on se marre bien, Daniel Roch (spécialiste en référencement) mais aussi Jonathan Buttigieg, Nicolas Richer, Maxime Bernard-Jacquet et beaucoup d’autres…

Si cela vous intéresse, j’ai mis des liens vers des retours sur cet évènement à la fin de l’article.

Revenons maintenant au titre de cet article (ce pourquoi vous avez débuté la lecture en fait ^^).

Car ce WordCamp était aussi une grande première : j’ai donné ma première présentation !

Vous le savez, ce blog est un moyen pour moi de vous faire profiter de mes expériences, voici donc 10 conseils issus de mes premiers pas dans ce domaine.

Et si on commençait déjà par…

Accepter de donner une présentation

Apparemment, la plus grande peur de l’homme serait de parler en public.

C’est vrai que ça ne met pas super à l’aise de parler devant 250 personnes mais franchement, j’ai plus stressé lorsque j’ai sauté à l’élastique.

Alex saute à l'elastique

Après, je me doute bien que ça dépend des personnes. À la base, je suis quelqu’un de plutôt timide mais j’aime bien tenter des trucs un peu funky pour me dépasser.

Au final on est toujours gagnant.

Conseil n°1 : Il n’y a pas de secret, si vous voulez passer au niveau supérieur, il faut sortir de sa zone de confort.

Vous allez me dire que cela n’a rien à voir avec le fait de faire une présentation. Et bien si !

Car si je m’étais débiné lorsque Benjamin Lupu m’avait demandé si je voulais proposer une présentation au WordCamp, tout aurait été terminé et vous ne seriez pas en train de lire cet article.

La première chose est donc d’arriver à se mettre en danger en acceptant de donner une présentation. De toute façon, une fois que vous aurez dit oui, vous serez engagé et aucun retour en arrière sera possible.

Enfin si, mais vous passerez pour quelqu’un qui n’est pas fiable. Et ça, ce n’est pas bon pour la réputation ;)

Félicitations, vous êtes désormais un orateur.

Maintenant il va falloir assurer.

Passons à…

La phase de préparation

Je suppose que vous avez déjà assisté à des présentations ennuyeuses à mourir et que vous ne voulez pas que ce soit le cas avec la votre.

Alors que faire ? Et quoi dire ?

Pendant ma préparation, mes recherches aboutissaient toujours au même résultat : il faut utiliser le storytelling.

Conseil n°2 : Une bonne présentation est une présentation qui raconte une histoire.

D’une part c’est le moyen le plus simple de transmettre un maximum d’informations à votre auditoire et d’autre part, c’est le meilleur moyen de vous rappeler de ce que vous devez dire.

Cela ajoute un contexte à tout de dont vous parlerez.

Personne ne se rappellera de vos listes à puce sans fin, par contre si vous racontez une bonne histoire…

En parlant du contenu…

Conseil n°3 : Évitez de mettre trop de texte, optez plutôt pour des images.

Une image vaut mille mots, c’est bien connu.

Alors pourquoi voit-on encore des diaporama avec des pavés de texte ? Les gens sont là pour assister à une présentation, pas pour faire une séance de lecture.

Vos diapos doivent illustrer et soutenir votre discours.

Pour vous donner des idées, la plupart de mes diapos comportaient des images issues d’IconFinder, d’All Silhouette et de Flickr (utilisez ce service pour trouver des images libres de droit).

Si vous ne pouvez pas faire autrement, insérez une phrase en plein milieu de votre diapo dans une taille élevée.

Après plusieurs heures passées à cogiter, je suis arrivé à la présentation suivante :

Attention : Cette présentation contient beaucoup de texte. C’est volontaire. Sans cela, vous ne pourriez pas comprendre l’histoire. La présentation originale n’incluaient pas ces descriptions.

Pour être franc, je ne voulais pas m’arrêter ici dans la préparation.

Beaucoup de sportifs et artistes le savent : la préparation, c’est ce qu’il y a de plus important.

Conseil n°5 : Si vous êtes surentrainé, vous surperformerez.

Il fallait donc répéter cette présentation pour bien en intégrer le contenu

Pour vous donner une idée, Carmine Gallo a confié à Forbes avoir répété 60 fois la présentation suivante (si vous parlez anglais vous y apprendrez des choses intéressantes qui ne sont pas étrangères à cet article) :

De mon côté, j’ai répété ma présentation 4 fois. C’est clair qu’avec 60 fois j’aurais pu être plus sûr de moi mais j’avais également d’autres priorités (il faut bien bosser !).

Et sachant que chaque entrainement me prenait 40 minutes, ce n’est pas facile d’en faire 10 par jours. Allez, j’arrête d’essayer de me donner des excuses ;)

Alors, voulez-vous savoir ce que ça a donné ?

Allez, on monte sur scène !

Et voilà, le jour J est arrivé.

Vous allez monter sur scène pour la première fois. Vous avez tellement répété que vous pourriez presque faire votre présentation sans support.

On vous passe le micro.

La salle est pleine et les regards se pointent sur vous.

3, 2, 1, c’est à vous !

Conseil n°6 : Souriez, saluez le public, présentez rapidement votre intervention, puis présentez-vous et dites qu’il s’agit de votre première conférence.

Malgré tout, ne vous excusez pas sous peine qu’il s’agit de votre première conférence. De quoi vous vous excuseriez-vous ? Vous n’avez encore rien dit !

Si je dis ça, c’est parce qu’il m’est déjà arrivé de l’entendre.

Si vous vous êtes bien préparé, vous savez ce que vous allez dire. Si on vous a demandé d’intervenir, c’est que vous maitrisez un minimum votre sujet et que l’on pense que vous pouvez apprendre quelque chose aux autres.

Presentation Wordcamp Paris 2014

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que malgré les apparences, vous êtes en position de force.

Vous allez transmettre des connaissances que des gens sont venus chercher. Votre présentation va leur rendre service, alors pourquoi avoir peur ?

Maintenant que vous êtes lancé, déroulez votre discours comme à l’entrainement.

Conseil n°7 : Interagissez avec le public.

Au cours de ma présentation, j’ai fait participer le public à plusieurs reprises. Cela crée de l’engagement et ça réveille ceux qui auraient eu la bonne idée de somnoler.

Par exemple, j’ai demandé à la salle de lever la main à plusieurs reprises pour voir quelles personnes connaissait telle ou telle boutique de thème WordPress.

Au moins, je sais que ceux qui n’ont pas levé la main auront au moins appris quelque chose (et donc que ma présentation aura été utile).

Conseil n°8 : Faites de l’humour.

Bon ok, tout le monde n’est peut-être pas très doué pour faire des blagues mais comme vous pouvez le voir dans cette présentation l’humour peut s’immiscer partout (on y puise aussi une bonne dose d’humilité) :

Pour ma part, je sais que certaines de mes diapos n’ont pas laissé indifférent :

Comme pour toutes les premières fois, on va généralement un peu vite en besogne. Ici, j’ai mis 23 minutes au lieu des 40 à l’entrainement. J’étais un peu déçu mais bon, ce qui est fait est fait.

Si j’avais passé plus de temps à m’entrainer, j’aurais été plus à l’aise donc tant pis pour moi. Le meilleur dans tout ça est qu’à la fin, vous vous faites tout de même applaudir.

Conseil n°9 : À la fin, profitez des applaudissements. C’est cadeau.

Suite à votre présentation, viennent la séance de questions/réponses. Cela concerne votre domaine de prédilection donc vous ne devriez pas avoir trop de problèmes.

Par chance, cela a duré une bonne vingtaine de minutes. Il y avait de quoi rattraper le temps perdu par ma prestation express.

Et hop, une nouvelle salve d’applaudissements après les questions. Je trouve dommage de ne pas en avoir assez profité (après tout, pourquoi se priver ?).

Déjà terminé ?

Cette fois ça y est. Vous venez de donner votre première présentation ! En fait, ce n’était pas si compliqué. On y prendrait presque goût.

Conseil n°10 : Demandez des retours

Si j’avais su, je l’aurais demandé avant de quitter la scène. Des retours sont importants pour faire en sorte que la seconde présentation que vous donnerez soit meilleure.

Du coup, j’ai contacté toutes les personnes qui ont tweeté pendant mon intervention pour savoir ce qu’elles en avaient pensé.

Les retours étaient globalement positifs (ou alors ils ne voulaient pas me vexer :P). Enfin, vous pourrez me donner votre avis lorsque la vidéo sera mise en ligne (Oui, oui, cela a été filmé. Vous n’en perdrez pas une miette).

Concernant le négatif, j’ai lu sur un blog que ma présentation n’était pas forcément adaptée à l’audience. Dans un sens, c’est plutôt vrai car la majorité des personnes présentes ont déjà fait plusieurs recherches de thèmes.

Cependant, je pensais aussi à ceux qui vont profiter de cette présentation APRÈS l’évènement grâce à la vidéo (bientôt en ligne) et aux diapos sur Slideshare (un peu plus haut dans l’article).

La vidéo de ma présentation sera bientôt mise en ligne par l’équipe du WordCamp. Si vous avez un peu de temps, faites moi un retour. J’adorerai avoir votre avis.

A vous de jouer !

Voilà, maintenant vous savez tout ce que je sais.

Ça serait super sympa de revenir sur cette page après votre première présentation pour me faire un retour en commentaire.

Si vous avez trouvé quelque chose d’utile ici, vous me devez bien ça ;)

Pour en savoir plus sur le WordCamp Paris 2014, je vous recommande de visiter les sites suivants :

Merci à Olivier Gobet pour les photos

  1. Merci de ce retour sur cette première, c’est cool !
    Petite remarque en tant qu’organisateur d’un évènement, j’ai souvent le même retour que toi sur le niveau de l’intervention d’untel ou untel qui n’est pas au niveau … soit trop haut, soit trop bas ! pr la même personne selon le degré de connaissance du participant !

    1. Salut Olivier,
      Merci pour ton message :)
      C’est vrai qu’un tel évènement ne peut pas être adapté qu’à une seule personne. Malgré cela présentation a tout de même plu donc tant mieux.
      A bientôt
      Alex

  2. bonjour, j’ai pas trop appris, parce que ce sont des points que je savais déjà, mais je me suis dit que je vous relirais avant de préparer ma prochaine intervention :)
    et je trouve que votre accroche vidéo est une super idée maligne ! merci ! du coup, je m’inscris à votre newsletter, évidemment !

  3. J’aime beaucoup comment tu es centré sur le lecteur dans ta manière de présenter les choses. Tu arrives à passer des enseignements à travers une expérience que tu as vécue. Généralement on a l’habitude de voir des articles retour d’expérience en mode “voici ce que j’ai fait, je suis trop heureux”. Là tu apportes de la valeur et c’est très enrichissant.

    Sinon très très bonne idée pour la vidéo à la fin de l’article ! Ca donne envie de commenter et de partager. Bien vu !

    1. Salut Jérôme,
      Merci pour ton commentaire, j’essaie effectivement de me centrer sur le lecteur pour apporter une réelle valeur ajoutée issue de mon expérience (et ce n’est pas si simple ^^).

      A mon sens, la vidéo apporte un véritable plus. Ça renforce le lien créé suite à la lecture de l’article.

      Au plaisir
      Alex

  4. Bonjour Alex
    Bravo pour ton blog et merci de nous faire partager avec simplicité tes expériences et tes découvertes. Je viens de découvrir via ton article l’excellent Carmine Gallo dont je suis devenue fan ! Ah ces américains vraiment le sens du show mais merci de nous rappeler que tout est dans la préparation… Et pas dans l’improvisation ;) après 14 années passées au marketing communication d’une grosse boite textile j’ai décidé de voler de mes propres ailes : j’essayerai de suivre qq’un de ces conseils. A moi de trouver d’abord “what is my passion. ” A très vite je m’abonne bien sûr !

  5. Salut!
    Vos conseils sont un plus et je trouve super la manière de ton partage.
    J’ai aussi aimé les slides avec des images parlantes et très attractifs.
    Je pense que le message doit être bien reçu.
    En tout cas bravo pour une première et merci pour le partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gary Vaynerchuk
À lire ensuite:

Besoin d'apprendre à boxer sur les réseaux sociaux ? Voici votre instructeur

Besoin d'apprendre à boxer sur les réseaux sociaux ? Voici votre instructeur