De la nécessité de recharger les batteries

De la nécessité de recharger les batteries

Il y a quelques mois, on m’a demandé si je n’apprécierais pas prendre davantage de vacances (à l’époque, j’étais en train de rédiger mon livre et de travailler avec ma copine dans son appartement en vue de le retaper).

Sur le coup, j’ai répondu que non car je ne voyais pas l’intérêt. Pourquoi prendre des vacances en plein milieu de la réalisation d’un projet ? À mon sens, il n’y a rien de tel pour perdre sa motivation.

De plus, je trouve que « prendre des vacances » n’est pas vraiment la formule qui me convient le mieux.

Le fait d’être indépendant permet de choisir chaque jour ce sur quoi on veut travailler. Personne ne définit votre agenda à votre place.

C’est une chance incroyable !

Alors bien sûr il y a des obligations, nous en avons tous ; cela est tout de même différent d’un travail salarié classique. Si je désire prendre mon après-midi pour voir un ami que je n’ai pas vu depuis 5 ans, je peux le faire.

Je l’ai aussi fait pendant la phase de rénovation de l’appartement de ma copine.

Nous passions plusieurs après-midi par semaine et nos weekends à bricoler. Autant vous dire que cela aurait été impossible si j’avais eu un travail classique.

Appartement après rénovation
L’appartement après rénovation

C’est pourquoi dans mon cas, le concept de travail ne s’oppose pas forcément aux vacances comme pour la plupart des gens. Ce n’est pas un reproche mais un constat.

Toutefois, après un sprint de travail comme l’écriture d’un livre ou la rénovation d’un appartement, on se retrouve vite sur les rotules.

À partir de ce moment là, il devient important de faire une pause, voire de changer d’air pour repartir de plus belle avec de nouveaux projets.

Si vous enchaînez immédiatement avec de nouveaux projets, vous risquez de faire ce que l’on appelle un « burn out ». On pourrait traduire cela par une « démoralisation », c’est à dire une phase de l’existence où l’on ne possède plus d’énergie, où l’on a le goût à rien et le moral dans les chaussettes.

Sur la route de la réussite, il est important de s’arrêter au ravitaillement.

En fait, c’est surtout un ravitaillement mental dont je vous parle car il est indispensable de garder une bonne forme physique tout au long de votre parcours.

Par exemple, ma copine et moi sommes partis 12 jours en Grèce uniquement avec nos sacs à dos. Ce fut une expérience extraordinaire et nous sommes remontés à blocs pour nos futurs projets.

Si vous devez retenir quelque chose de cet article c’est que « l’entrepreneuriat, c’est un marathon qui se court en sprints de 100 mètres ».

Il faut savoir mettre le paquet, mais aussi lever le pied et regarder le chemin parcouru avant de repartir de plus belle.

Et vous, faites-vous des pauses de temps en temps ?

Parlons-en dans les commentaires :)

  1. Hello Alex,

    Je suis exactement dans le même état d’esprit et je vais même « plus loin » dans la démarche car j’ai remarqué que c’est ce qui me réussit le mieux :)

    En fait j’essaie au moins une fois par semaine de m’accorder minimum une demi-journée (voir une journée) pour ne « rien faire ».

    Je vais au ciné, je mange avec un pote, je me ballade… parfois un peu de tout ça :)

    J’ai remarqué que si je ne m’accorde pas ce break de façon régulière alors je suis tout de suite plus fatigué, moins motivé et moins patient (avec les enfants tu t’en rends vite compte ^^).

    Et puis comme tu le dis, si on a choisi ce style de vie c’est aussi pour kiffer cette liberté de bosser quand on le souhaite et d’où on le souhaite.

    Au début j’avais tendance à « culpabiliser » un peu a cette idée de perdre du temps mais finalement comme je suis plus efficace grâce à cela durant mes heures de travail alors je pense que j’y gagne en productivité.

    Dans tous cas, il est sûr que j’y gagne en équilibre personnel :)

    Xavier

    1. Oui tout à fait. Il fut un temps ou je m’accordais une après-midi par semaine pour avancer dans mes lectures mais j’ai mis ça de côté pendant l’écriture de mon livre. Il va falloir que je m’y remette car c’est dans ces moments là que l’on peut avoir des éclairs de créativité.

      Je ferai certainement un article là dessus lorsque j’aurai pris l’habitude :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermeture Thèmes de France
À lire ensuite:

Pourquoi j'ai décidé de mettre un terme à l'aventure Thèmes de France

Pourquoi j'ai décidé de mettre un terme à l'aventure Thèmes de France