Pourquoi j’ai décidé de mettre un terme à l’aventure Thèmes de France

Pourquoi j’ai décidé de mettre un terme à l’aventure Thèmes de France

Après 17 mois d’activité, la boutique de thèmes WordPress en français Thèmes de France ferme ses portes.

Prendre cette décision n’a pas été simple mais c’était la meilleure chose à faire.

Dans cet article, je vais revenir sur ce qui m’a poussé à lancer ce projet et pourquoi je ne préfère pas poursuivre ce projet.

L’origine de Thèmes de France

Depuis 2011, je m’occupe d’un blog consacré à WordPress. Enfin à l’époque, il était centré sur les thèmes WordPress, c’est à dire des designs de sites.

J’en présentais de tous les genres. Pour les blogs, pour des sites d’entreprise, pour des portfolios, etc.

Avec le temps et en discutant avec les lecteurs, je me suis rendu compte qu’un certain nombre de personnes étaient frustrés par le fait que ces thèmes soient en anglais.

En observant ce que faisaient les autres boutiques de thèmes, je me suis dit qu’il y avait certainement un coup à jouer sur le marché français.

Après avoir pas mal réfléchi, je me suis mis à la recherche d’un partenaire développeur. En effet, même si cela correspond à ma formation initiale, je préférais m’occuper de l’aspect commercial du projet.

J’en ai parlé à un ami et il m’a conseillé de me rapprocher de Yannick, un camarade de promo que l’on avait en commun.

Nous avons échangé sur le projet de boutique de thèmes WordPress et nous nous sommes mis d’accord pour bosser ensemble.

En quelques semaines nous avons mis en place la boutique ainsi que la la première version d’Étendard.

L’aventure était lancée !

Une faible croissance

Au fil des semaines, plusieurs dizaines de clients se sont procurés Étendard.

Grâce à eux nous avons pu améliorer le thème. Nous avons également beaucoup appris sur comment gérer une boutique de thèmes.

L’idée de base était de proposer des thèmes simples à utiliser, en français et minimalistes.

Nous trouvions que les thèmes disposant de centaines de fonctionnalités n’étaient pas très ergonomiques.

De plus nous voulions limiter les options pour que les utilisateurs n’obtiennent pas des sites qui leur portent préjudice (le fameux syndrome du site sapin de Noël).

J’avais une bonne vision du genre de thème à obtenir à terme. Malheureusement les ventes des thèmes que nous proposions n’étaient pas suffisantes pour permettre de passer à la vitesse supérieure.

À mon sens, ce que nous proposions ne pouvait pas rivaliser avec ce que l’on peut voir chez les boutiques anglophones… Array, Themetrust et ThemeBeans étaient d’excellentes sources d’inspiration.

Pourquoi ça n’a pas marché

La principale raison de l’échec de Thèmes de France fût l’équipe.

D’un côté je travaillais dessus à temps plein et Yannick bossait sur les thèmes en plus de son travail.

Pour qu’un tel projet puisse fonctionner, je crois qu’il aurait fallu être 2 ou 3 à plein temps.

Après il faut également comprendre que le marché des thèmes WordPress est assez spécifique.

À la différence des plugins, on n’installe pas un thème sur n’importe quel site, ce qui limite fortement le nombre d’achats potentiels.

Il faut que le design et les possibilités offertes par le thème correspondent au projet que l’on veut mettre en place (ou à la refonte).

Pour qu’une boutique de thèmes WordPress fonctionne, il faut soit :

  • Avoir un super thème qui permet beaucoup de choses
  • Avoir une gamme de thèmes qui couvre différents besoins

Pour le coup, nous n’avions ni l’un ni l’autre…

Je n’avais pas assez bien estimé l’ampleur de la tâche pour avoir une boutique de thèmes digne de ce nom.

C’était donc une erreur de ma part. Si c’était à refaire, j’aurais procédé différemment pour un grand nombre de choses.

Pour finir, il faut avouer que la passion n’était plus présente.

Ce genre de projet demande de consacrer beaucoup de temps au développement.

Je n’aurais pas dû croire que Yannick aurait pu s’en charger seul avec le temps dont il disposait.

Je suis conscient d’avoir un peu trop tiré sur la corde. À un moment, j’ai aussi pris une décision sans son accord (nous nous étions mis d’accord pour valider ensemble les choix importants) et cela a naturellement causé des problèmes.

J’ai donc dû me mettre à coder pour faire avancer le projet plus rapidement. Je ne pouvais plus gérer la communication de l’autre côté.

Développer est une activité que j’apprécie mais c’est loin d’être une passion pour moi. Je préfère de loin écrire et partager de l’information.

Il y a tout de même du positif

Malgré tout, cette aventure ne fût pas exclusivement négative. Voir des personnes communiquer sur internet grâce à notre travail est très gratifiant.

Si cela intéresse d’autres personnes, nous partageons le code des thèmes que nous proposions sur Github. Vous pouvez en faire ce que bon vous semble.

Bien sûr, étant donné que Thèmes de France a fermé ses portes, aucun support ne pourra être apporté.

En revanche, les clients de Thèmes de France bénéficieront du support jusqu’à l’expiration de leur licence.

Travailler sur cette boutique de thèmes WordPress m’a aussi permis de tirer quelques enseignements :

  1. Il faut étudier le marché sur lequel on se lance avant de faire quoi que ce soit. C’est capital.
  2. Avoir une équipe ayant les mêmes intérêts et qui communique bien est indispensable.
  3. Créer une marque aisément reconnaissable est crucial. De ce côté-là, on était bon (cela aurait tout de même pu nous handicaper si le site se serait étendu à l’international)
  4. Pour avoir de la motivation, il faut de la passion. Comment consacrer des centaines d’heures à un projet qui ne fait pas rêver ?

Et maintenant ?

Comme vous avez pu le lire plus haut, je préfère passer mes journées à écrire que coder.

Au mois d’avril, j’ai proposé aux lecteurs de WP Marmite de les aider à personnaliser leurs thèmes WordPress.

Relooker son ThèmeAvec leur soutien, je me suis lancé dans l’écriture d’un guide sur le sujet. Il s’appelle Relooker son Thème et sortira le 7 septembre.

Écrire ce genre d’ouvrage n’est vraiment pas une chose facile mais c’est vraiment passionnant !

J’écrivais déjà avec mes blogs mais produire quelque chose d’aussi massif était un véritable défi.

Le but de Relooker son Thème est de transmettre les bases du code pour personnaliser n’importe quel thème WordPress.

En effet, tout le monde ne peut pas se permettre d’engager un développeur et ce guide va aider ses lecteurs à arriver à leurs fins.

Cela pourra aussi intéresser les professionnels qui veulent apprendre à coder (les graphistes notamment).

Si cela vous intéresse, vous pouvez jeter un œil à cette page. En tout cas, merci pour le soutien que vous m’avez apporté (et que vous continuez de m’apporter) tout au long de ces années :)

  1. C’est bien dommage que vous deviez arrêter. Je n’utilise pas vos thèmes mais le Cocorico Shortcode et je dois dire que je n’ai rien à y reprocher.
    Merci pour la mise à dispo de vos créations, bonne chance pour votre livre.

    1. Merci pour votre message Mike :)
      Je ne sais pas si une solution similaire à Optimize Press aurait pu faire la différence mais développer un tel thème aurait demandé beaucoup de ressources.

  2. Bonjour Alex, grâce à ton honnêteté que je tiens à souligner car elle transpire aussi dans cet article, tu m’as fais part de ta décision de cesser Thèmes de France au moment où je voulais acheter Etendard. Il n’est jamais simple d’arriver à la solution de cesser une création mais je vous félicité, toi et Yannick pour avoir OSER lancer un tel projet qui, même s’il s’arrête, vous a visiblement apporter de belles réflexions utiles pour un autre avenir. Je pense que ces histoires de thèmes en anglais de WordPress sont un réel handicap pour qui se lance dans l’aventure de bloguer, aussi puis-je me permettre de donner ici ma solution (dont je parle d’ailleurs dans mon article http://ambition-et-reussite.com/comment-changer-de-theme-et-planter-son-blog/) via une équipe de 3 jeunes que tu connais je crois qui se sont lancés aussi dans cette aventure de thèmes en français ? http://www.plateformewpdigital.fr/themes/ Si cela peut aider, le suivi est très assuré. Et je vais leur donner le lien de ton article pour qu’ils en tirent, si c’est nécessaire pour eux, ton enseignement.
    En parlant d’enseignement, bravo pour le travail que représente la création de ton guide qui sera forcément très bien apprécié car, en tant que débutant, nous n’avons pas toujours les moyens de nous offrir un prestataire informatique. C’est une mine d’or que tu vas nous donner !
    Je suis longue mais bon, c’est la fin de quelque chose et perso je suis très contente de te suivre sur La Marmite – j’aime bien le « cuistot » ! Merci pour ton témoignage. En sympathie,

  3. Salut Alex et Yannick

    Désolée pour vous.
    Je suis aussi « coupable » de n’avoir pas renouvellé ma license, je veux dire que je fais partie de ce public qui n’a pas suivi.

    Perso, je teste pas mal de thèmes (pour les proposer à mes clients, et/ou sur mon multisite), et effectivement, quand c’est en anglais, on peut traduire, et/ou utiliser en multilangue (c’est souvent un besoin pour les clients locaux ici en Suisse), donc pas vraiment de nécessité d’un thème purement français, hormis le côté cocorico que je trouvais sympa chez vous :)

    J’espère que vous restez potes les 2… et je vous souhaite ceci :
    (Alex, te connaissant, je sais que tu sais déjà tout ça)
    http://www.entrepreneur.com/article/223366
    http://small-bizsense.com/10-famous-entrepreneurs-who-failed-in-business-before-becoming-successful/
    http://www.entrepreneur.com/article/240492 (un peu redondant avec le lien d’avant :) )

    Au plaisir de te/vous voir/revoir à un WordCamp, à Lyon, Paris, Zurich, ou Genève :)

    A+
    Patricia BT

    1. Bonjour Patricia,

      Merci pour ton message :)
      Rassure toi, nous avons beaucoup échangé avec Yannick et il n’y a pas de lézard entre nous. Ce fut tout de même une chouette expérience.

  4. Salut Alex,

    Faire des thèmes en français, c’est bien pour le marché français, mais je ne suis pas certain que ce dernier soit très mature.
    En effet, pour en avoir discuté avec plusieurs entrepreneurs de la sphère WordPress qui travaillent à la fois sur le marché français et le marché US, il ressort clairement que le Français est largement moins enclin à dépenser de l’argent pour personnaliser son blog.
    De ce fait, le marché francophone est assez restreint et il faut vraiment sortir du lot pour tirer son épingle du jeu.
    C’est la raison pour laquelle j’ai moi-même préféré proposer un service de traduction en français de plugins et thèmes WordPress, plutôt que de me lancer comme toi & ton ami dans la création d’une boutique de thèmes français.
    Je te souhaite de meilleurs résultats pour tes autres activités.

    Amicalement,

    Bruno

    1. Merci pour ton retour Bruno :)
      Beaucoup de français achètent des thèmes en anglais mais l’aspect français n’est pas suffisant à mon sens pour sauter le pas (cela aurait pu être intéressant si nous étions arrivés au même niveau de finition que les thèmes étrangers).

  5. Vraiment déçu pour vous, c’était une aventure qui méritait d’être poursuivie.

    Je ne connais strictement rien du « monde » wordpress, je suis tombé sur Thème de France un peu par hasard, mais surtout parce que cela correspondait parfaitement à ce que je cherchais : un thème clair, épuré et en français, pour faire facilement un site « de base » simple mais efficace. Et le cas échéant de pouvoir compter sur un service après-vente en français et compétent (ce dont je n’ai pas abusé, mais le peu que j’ai fait m’a donné entièrement satisfaction).

    Au delà de tout l’aspect technique que je suis incapable de juger, vous (ou plutôt toi, Alex) étiez de très bons communiquants, à la fois clairs et honnêtes (enfin je crois et j’espère!). Quand je suis retombé pour la première fois sur le site Thème de France, ça m’a tout de suite donné envie, car j’ai ressenti un thème de site qui répondait à mes besoins, mais aussi de la passion, de la compétence et surtout la volonté de s’adresser à des « non-experts ». Et mine de rien, pour un utilisateur lambda comme moi (et qui constituent j’imagine le gros de la clientèle), c’est beaucoup plus important que la technique pure.

    Et quelque soit la suite de tes projets, je ne peux que t’encourager à poursuivre dans cette voie de la communication / du marketing. Il me semble clair que tu as là un talent et des compétences qui, additionnées à ton profil technique, sont précieuses.

    Après, d’un point de vue purement personnel, je pense que la version actuelle d’Etendard contentera pour un long moment mes besoins très limités (le site fait une bonne vitrine, pas forcément besoin de beaucoup plus…), aussi l’absence de support ne devrait pas m’être très préjudiciable. Mais qui sait, peut-être retournerai-je vers toi un jour si ma petite affaire marche au-delà de mes espérances et que j’aie besoin de l’aide d’un spécialiste !

    Bon courage pour la suite.

    1. Merci beaucoup pour votre retour et vos encouragements Antoine, je suis content de voir que vous avez apprécié l’expérience que nous vous avons proposé sur Thèmes de France :)

  6. Il est toujours dommage de voir une entreprise fermer… mais tu as su expliquer pourquoi. Heureuse utilisatrice d’Etendard, j’avoue être déçue par l’arrêt de Thèmes de France, que j’avais justement choisi pour plusieurs raisons ; la première, parce qu’il était en français, la deuxième, parce qu’étant une bille sur le sujet, je souhaitais un interlocuteur avisé face à moi, et la troisième, parce qu’il correspondait exactement à mes attentes… Tu m’as apportée les trois, à moi désormais de continuer seule… Je te souhaite bon vent pour la suite de ton aventure !

  7. Bonjour Alex,

    J’avais acheté Etendard pour mon entreprise et cela me satisfaisait. Il est dommage que Thèmes de France n’ait pas eu le succès escompté.
    On se trompe parfois de chemin ! Mais on apprend aussi de ses erreurs.
    J’admire ton honnêteté et tu as parfaitement raison quand tu dis que la passion est la meilleure motivation.
    Tu aimes écrire et partager : pour moi qui ai participé à Relooker Son Thème, je connais ton sens du partage !
    C’est avec plaisir que je retrouverai tes articles si précieux pour les novices sur wpmarmite.
    Quand à RST, il ne peut que connaître un vif succès.
    Merci à toute l’équipe pour le travail effectué.
    Bien cordialement.

  8. Bonjour Alex,
    Je suis triste d’apprendre la fin de cette aventure.
    Merci pour ton engagement, ton honnêteté, ta disponibilité.
    Une nouvelle aventure avec RST, et bien d’autres guides j’en suis sûre !

    Question pratique, en tant que cliente de Thème de France, j’ai utilisé Galopin et Étendard pour certains projets, et du coup, après la fin de mes licences, d’un point de vue sécurité, comment ça se passe ? Faut-il que je change de thème, du fait qu’il n’y aura plus de mise à jour ?
    J’avoue que, comme je débute, c’est la première fois que je suis confrontée à ce type de problème…

    Merci encore pour tout Alex, et bonne chance pour la suite !

    1. Bonjour Mylène,

      Merci pour votre retour :)

      Pour les thèmes, ils ont été codés avec les bonnes pratiques de WordPress donc je ne pense pas qu’un tel problème puisse arriver (ils sont autant sécurisés que les thèmes gratuits que l’on trouve sur le répertoire des thèmes de WordPress).

      Bonne continuation
      Alex

  9. Bonjour Alex,
    merci pour votre retour d’expérience.
    C’est toujours intéressant de lire ce genre d’article.
    En tout cas, dommage que vous n’ayez pas pu aller plus loin.
    Lancer son activité est très captivant et enrichissant.
    Quand ça ne marche pas c’est toujours difficile à digérer mais votre récit laisse penser que vous avez déjà pris du recul. Ce qui est une bonne chose.
    Bon courage pour la suite,
    Frédéric

  10. Et bien c’est dommage, je vous avais fait de la pub à plusieurs reprises de mon côté. Même si en effet, je n’étais pas cliente car les thèmes étaient trop limités pour mon usage (et celui de mes clients en général). Je vous en avais d’ailleurs fait part par mail, avec des suggestions d’améliorations.

    J’ai aussi du fermer une entreprise en 2008, je sais ce que c’est…
    Alors bon courage pour la suite !

  11. Bonjour Alex,
    Comme d’habitude, ton honnêteté t’honore et ce partage d’expérience est enrichissant pour nous les entrepreneurs. Ce que j’admire, c’est ta capacité à analyser la situation et à en tirer les conséquences, même si cela consiste à stopper une partie de ton activité. Trop souvent, il est tentant de s’entêter trop longtemps et de mettre en péril son entreprise. Mais pas facile de diriger sa barque et de lui donner la bonne direction !
    En tous cas, je trouve que Thèmes de France était une sacrée belle expérience.
    Et je continuerai à te suivre avec grand intérêt.
    Bon courage pour ce moment pas forcément facile même si tu es plein de ressources ;)

    1. Merci beaucoup Sandrine ! Effectivement, Thèmes de France fut une belle expérience. Comme je l’ai dit dans l’article, cela nous a beaucoup appris.

  12. Dommage pour Thèmes de France et vous deux qui aviez passé énormément de temps à proposer le meilleur de ce que nous « frenchies » savons faire…
    Je n’avais pas participé activement au développement de Thèmes de France mais je partageais votre ambition et votre action.
    Je sais que tu vas rebondir Alex, et que d’ici un certain temps, tu sauras de nouveau proposer d’autres choses tout aussi intéressantes à la communauté francophone de WordPress.
    En attendant, on s’impatiente de retrouver ton livre :p
    Jérôme

    1. Merci Jérôme. En effet, le rebond devrait pas mal aider la communauté WordPress.

      Concernant ce qui était proposé par Thèmes de France, il y avait encore beaucoup à faire pour proposer le meilleur.

      À bientôt
      Alex

  13. Une vision très pertinente des raisons de l’échec du projet. Il est vrai que le marché francophone est riquiqui comparé au marché anglophone et je me suis toujours vaguement demandé pourquoi vous ne proposiez pas vos thèmes aussi en anglais. Mais c’est dans ses erreurs qu’on apprend alors bonne chance pour la suite.

    1. Bonjour Li-An,

      Effectivement le marché est petit. J’en ai eu une mauvaise vision avec les échanges que j’ai pu avoir précédemment sur mon blog. Les thèmes étaient aussi en anglais dans le code mais je ne voulais pas en faire la promotion à l’international avant d’avoir acquis un certain niveau de qualité (ne nous n’avons pas pu atteindre).

      Au plaisir d’échanger avec toi :)
      Alex

  14. Je suis désolée que ça n’ait pas fonctionné. Votre idée était génial et j’avoue avoir pas mal travaillé avec votre thème afin d’apprendre à le personnaliser et améliorer.
    Vous avez fait un travail incroyable, merci pour tout et vous pouvez être fière de vous malgré tout ;)

  15. J’ai tout de suite accroché aux thèmes de TDF.. Dommage car la qualité était au rendez-vous ! Mais bon si la passion n’est plus là, mieux vaut arrêter !
    On s’était croisé au WP Tech de Nantes, le costume de poulet était très vendeur à l’époque ;)
    Gael

    1. Un chapeau de coq voyons, pas de poulet ^^

      Merci pour ton soutien Gaël et au plaisir d’échanger avec toi dans un futur évènement WordPress.
      A+

  16. C’est malheureux ! Pour avoir acheté Étendard, j’ai adoré travaillé avec, le code est propre et lisible, facile à modifier, pas de bugs !

    Par contre heureusement que ce soit terminé si s’en était devenu une corvée.

    Du coup, à la place du lien vers themesdefrance en footer, on le fait pointer sur quoi maintenant ? :)

  17. J’ai beaucoup aimé ta sincérité dans cet article ! Comme tu le dis, ça n’a pas dû être une décision facile… mais c’est la bonne décision. En plus, tu as su rebondir de belle manière sur un marché lié. Bon courage pour le lancement !

  18. Je pense qu’il s’agit d’une mauvaise décision. Non pas au niveau financier mais au niveau structurel. En effet, ce créneau des thèmes WP en français constituait une niche intéressante et utile. Certes, il fallait faire le point, se remettre en question comme on doit tous le faire périodiquement. Mais cette niche devait et devrait continuer à être creusée. Et poursuivre l’activité. En n’en faisant pas une activité principale, sans doute. Sans doute aussi en s’entourant d’autres personnes pour étoffer l’équipe. Sans doute enfin en n’espérant pas en tirer des profits mirobolants. Mais le projet avait le mérite d’exister et il faut parfois passer à travers des tempêtes. Dans quelques années, vous allez regretter d’avoir laissé tomber un projet ambitieux et utile à la collectivité. Même s’il fallait peut-être le mettre en pause un certain temps, celui de mettre sur pied une équipe solide et motivée. En déléguant des responsabilités. Voilà mon sentiment. J’espère que d’autres reprendront sans tarder le flambeau. Bonne continuation.

    1. Bonjour Pierre,

      Merci du partage de votre sentiment, cependant pour avoir manipuler le projet dans tous les sens, il n’était pas possible de continuer. De plus pour fédérer une équipe solide, il faut un marché qui puisse être assez grand pour faire vivre plusieurs personnes. Ce n’est pas le cas (à mon sens aujourd’hui) des thèmes en français.

      Je ne dis pas que je ne relancerai pas un jour un projet similaire mais pas aujourd’hui.

  19. Salut Alex,

    bravo pour ce joli voyage dans la sphère des thèmes de WordPress. Vous avez su avec Yannick y apporter votre griffe et avez donné envie à d’autres d’y participer. C’est le principal.

    Qui sait tout votre travail pourrait bien réapparaitre un de ces 4 sur un autre support ;)

    En attendant que ta plume te porte vers de nouvelles dimensions, aucune raison que cela ne fonctionne pas…

  20. Y a la place sur la marché Français mais c’était peut-être encore un peu tôt.

    Entrepreneuriat implique échec et même plusieurs, on a le droit, on fait ce qu’on veut, y a qu’en France où on pourrait voir ça comme quelque chose de négatif. Au contraire, ça permet d’apprendre et de peaufiner son projet de vie.

    Si tu ne tentes rien tu ne perds rien mais tu n’es pas un entrepreneur par définition. Les anglosaxons disent « take a chance » nous on dit « prendre un risque », ici avec WP ce n’est finalement que du temps perdu et pas des gros sous mais même pas du temps perdu vu l’expérience retirée.

    J’ai hâte de suivre tes nouvelles aventures ! A plus tard en haut de la vague :)

  21. Bonjour Alex,

    Je ne serais pas aussi vindicatif que Pierre, mais je trouve le constat « court » : 17 mois c’est peu pour estimer la viabilité d’un projet, et si on jette un œil très rapide du côté du référencement naturel, on peut voir qu’il restait encore à faire. J’évolue un peu dans le milieu WordPress français (en tant que consommateur plutôt qu’acteur) et je vois de très nombreuses choses se monter, du coté de la formation WP, du dev de plugins WP, de la personnalisation de thèmes… Peut-être est-il encore envisageable de garder votre vitrine « thèmes de France » en l’étoffant peu à peu mais en bâtissant un business model qui ne s’appuie pas que sur un seul produit ? Car je vous l’accorde la concurrence anglo-saxonne est très rude : pro, mature et fully business-oriented ^^

    1. Bonjour Julien,

      17 mois est à la fois peu et beaucoup mais quand l’envie n’est plus là, c’est vraiment beaucoup ;)
      Comme l’a indiqué Julien, il se peut que le marché FR ne soit pas assez mature.

      Quoi qu’il en soit, je préfère passer à autre chose pour faire ce qui me plait vraiment :)

  22. Merci Alex, merci Yannick pour votre bon boulot.
    On m’a toujours dit qu’il valait mieux avoir des regrets (de ne pas avoir réussi) que des remords (de ne pas avoir tenté).
    Une déception est d’autant plus dure à digérer qu’on y a mis toute sa passion mais vous avez essayé, appris, compris et surtout vous avez apporté quelque chose de positif à vos clients et à vos lecteurs dont je fais partie. Votre aventure, ton aventure, va continuer et je la suivrai avec attention car tes conseils sont toujours très pertinents. J’attends donc ton livre avec autant d’impatience que j’ai aimé Thèmes de France.
    Cordialement.

  23. coucou,

    C’est comme ça la vie est faites d’échecs et de réussite. Comme je l’ai lu dans le livre de Tim Ferris il faut se concentrer sur ce qu’on sait faire et apparemment toi tu aimes partager du contenu de qualité en plus alors continue car de ce côté là je suis : ))… Je te souhaite pleins de réussite pour la suite de tes aventures et au revoir Thèmes de France.

  24. Les échecs, si tant est que ça en soit un rendent plus fort, moi je pense franchement que cette idée de thèmes français était excellente, novatrice et porteuse d’avenir, mais écoute un vieux briscard qui a bourlingué pas mal, « il ne faut pas avoir raison trop tôt » je crois franchement que cette idée risque d’être reprise par quelqu’un dans quelques temps, alors que c’est toi qui l’a initiée, mais bon c’est la vie, il ne faut pas avoir de regrets et continuer à faire ce qui guide notre instinct et surtout avec passion.
    Je suis un des 1er acheteurs du « fameux guide » qui j’espére va sortir prochainement et je continuerai à te suivre sur la marmite car ta cuisine est excellente et devrait être classée au guide « Webichelin »

    cordialement

    1. Bonjour Philippe,

      Merci pour ton message :)
      Thèmes de France est peut-être sorti trop tôt en effet. En tout cas, on n’avait pas les reins assez solide pour proposer quelque chose de qualité selon moi. Peut m’importe si l’idée est reprise (c’est déjà le cas en fait), le principal est que les utilisateurs de thèmes puissent faire ce qu’ils veulent avec.

      Pour le guide, la sortie est programmée pour le 7 septembre. L’écriture est terminée mais j’ai encore pas mal de boulot pour finaliser tous les contenus supplémentaires. Je serai néanmoins dans les temps ;)

      Merci de ton soutien et à très vite
      Alex

  25. C’est une très mauvaise nouvelle pour nous, parce que le thème choisi remplit bien sa tâche… Il va falloir donc remettre l’ouvrage sur le métier dans quelques mois, en allant à la pêche sur ces sites anglais bordéliques, labyrinthiques et avec un support client nullissime (style Themeforest). Votre réactivité était un rêve… Merci à vous en tout cas.

    1. Bonjour Brice,

      Merci pour votre retour (surtout sur la qualité du support, ça fait vraiment plaisir à lire !) mais vous pouvez tout à fait conserver votre thème. Il est valable jusqu’à expiration de votre licence (c’est à dire le 19 mars 2016).

      Excellente continuation avec votre site :)
      Alex

  26. Merci de partager votre retour d’expérience, il est évident que de nombreux critères entrent en ligne de compte entre un projet qui fonctionne et un qui échoue, et quant bien même la qualité de l’équipe et de l’investissement derrière, nous ne somme jamais sûr de rien !

  27. Salut Alex,
    Vraiment désolée de voir que l’aventure prend fin, d’autant plus que j’aimais beaucoup vos thèmes.
    Créer des thèmes et les maintenir est effectivement long et demande une équipe à plein temps et aux compétences complémentaires. Je trouve que tes conclusions sont très justes et que tu en sors positif, donc c’est l’essentiel !
    Bonne chance pour le livre, je le suivrai de près !
    Excellente journée,
    Céline

    1. Merci pour ton message Céline :)
      Et oui, il faut savoir tourner la page lorsque les planètes ne sont pas alignées. Cette expérience fut toutefois riche en enseignements !

      À bientôt
      Alex

  28. Bravo pour cette confession. Vous avez une façon de penser qui ne vous laissera pas dans un état de loser. Vous aller surement rebondir.
    J’ai vécu exactement cette situation dans un autre domaine.(agro-alimentaire-production de foie gras et dérivés) J’ai, comme vous, reagi vis à vis de ma clientèle. J’ai reçu beaucoup de soutiens. Cela m’a permis de garder une grande confiance de notre société civile. J’interviens dans les stages de formation et je suis juré national dans les divers concours dans cette activité.
    Il est vrai que l’on retire du positif de sortir d’une telle expérience une fois la déception passée.
    Je vous souhaite Bon vent
    Cordialement
    Fred de la Fuente

  29. Beaucoup d’humilité dans cet écrit. Tourner une page et l’assumer est une belle qualité.
    Je te lis sur la Marmite et j’apprécie ton travail. Donc ne lâche pas ce qui te passionne.
    Bonne continuation

  30. Bonjour Alex,
    Je sens bien votre transparence, je ne peu que vous souhaiter la réussite dans ce que vous envisagez faire dans l’avenir. Des éléments vous ont manqué ou échappé mais vous serez un bon Leader dans ce que vous allez construire.
    Bon courage !
    Cordialement !
    Kinen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À lire ensuite:

L'art de bloguer : 10 leçons que j’aurais aimé apprendre plus tôt

L'art de bloguer : 10 leçons que j’aurais aimé apprendre plus tôt