On ne joue qu’avec ses cartes

On ne joue qu’avec ses cartes

Alors oui, certains sont plus gâtés que d’autres. C’est comme ça.

Le destin nous donne aussi de nouvelles cartes. Parfois bonnes ou parfois mauvaises. C’est comme ça.

Malgré tout il n’y a pas de fatalité. Il est inutile de jalouser ceux qui ont un meilleur jeu.

Il faut se concentrer sur ce que l’on contrôle à savoir ce que l’on fait de nos cartes.

La bonne nouvelle, c’est qu’on peut également en piocher quand on veut pour muscler notre jeu.

À nous de saisir les opportunités et de jouer intelligemment quelles que soient les mauvaises cartes que nous avons en main.

Et vous, que faites-vous de vos cartes ?

    1. Oui, ça rejoint un proverbe que je n’arrive pas à retrouver sur Atlas qui, portant le monde, ne demande pas que la terre soit moins lourde mais d’avoir des épaules plus fortes :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment faire lorsque l'on a trop d'idées ?
À lire ensuite:

Comment lutter contre le syndrome de la profusion d’idées ?

Comment lutter contre le syndrome de la profusion d’idées ?