Méfiez-vous de l’effet cumulé : ça peut vous jouer des tours

Méfiez-vous de l’effet cumulé : ça peut vous jouer des tours

Note : Cet article est une adaptation de cette video YouTube.

Salut YouTube, c’est Alex ! J’espère que vous allez bien !

Aujourd’hui, je tenais à vous parler d’un truc, en fait ça me trotte dans la tête depuis un certain temps, je me dis “il faut que je leur en parle, il faut que je leur en parle“, et donc voilà je prends enfin le temps de faire cette vidéo. Le petit est chez la nounou, je peux donc tourner tranquille.

Alors, de quoi est-ce que je vais vous parler ? Et bien, c’est quelque chose qui s’appelle l’effet cumulé.

Alors, avant de vous expliquer tout ça, je tenais à vous dire que je ne suis pas là pour vous donner des leçons ou vous juger mais tout simplement pour vous faire réfléchir. Après, vous faites ce que vous voulez de votre vie, ce n’est pas mon problème.

Je tenais à vous partager cela, et si vous l’avez en tête, peut-être que ça pourra vous servir pour votre vie. Donc voilà, je pose ça là, vous en faites ce que vous voulez.

Ceci étant dit, maintenant on peut commencer.

Qu’est-ce que l’effet cumulé ?

En fait, le concept est simple. Ce qu’il faut comprendre, c’est que tous les jours on fait des choses qui ont un impact sur notre nous futur.

Qu’est ce qui se passe selon vous lorsque l’on fume un paquet de cigarette par jour pendant 40 ans ? Pour info ça représente 14600 paquets et 292 000 cigarettes. Ça fait pas mal.

Qu’est ce qui se passe aussi quand on boit beaucoup d’alcool, c’est à dire on se fait une cuite par week-end jusqu’à 30 ans et après c’est l’apéro ou whisky machin, pastis bière, en fonction de là où vous êtes, tous les soirs.

Qu’est ce qui se passe lorsque vous mangez trop, lorsque vous mangez mal ou lorsque vous mangez trop et mal ? Qu’est ce qui se passe si vous ne vous brossez pas les dents ? Qu’est-ce qui se passe si vous fréquentez une mauvaise personne ? Ou alors, qu’est ce qui se passe si vous subissez trop de stress quotidiennement ?

La réponse, j’imagine que vous l’avez aussi. Il ne se passe pas vraiment de bonnes choses.

Pourtant, ce sont juste des petites choses, on se dit par exemple que c’est juste une cigarette, c’est juste un verre, c’est juste un repas ou c’était juste un chocolat.

Ou bien encore, qu’on fait juste que parler avec telle personne. On se dit “Je sais qu’elle n’a pas une bonne influence, mais voila je discute juste une fois“. Ou alors : “Qu’est-ce qu’un jour de plus dans ce boulot très stressant peut faire ?

On se dit que ce n’est pas très grave.

Par exemple, là, on sort des fêtes, et ça peut être exactement cela pendant les fêtes. Quand on mange, les repas sont très riches. On se dit “bon aller c’est un excès, c’est un cheat day comme certains l’appellent, c’est juste exceptionnel”. Et puis on mange beaucoup, et après, on se sent mal.

Et le truc, c’est que ça recommence à peu près tous les week-ends, parce que on se dit il y a machin qui vient à la maison. On fait une tartiflette, on fait une raclette, on fait un truc comme ça. Et puis au bout d’un moment on se retrouve avec une panse, une belle panse de père noël.

Donc, il faut comprendre que mis bout à bout, tout ça, toutes ces petites actions sur des mois, des années, des décennies même, et bien ça peut sérieusement faire mal. Et c’est ça qu’on appelle l’effet cumulé. En anglais on appelle ça le compound effect.

Darren Hardy a écrit un bouquin là-dessus que j’ai acheté en 2018, donc ça commence à faire. Je ne l’ai pas lu en entier. Je l’ai parcouru, j’ai lu le début, mais c’était assez redondant. Ça donnait pas mal d’exemples comme ça, et donc je me suis dis bon, c’est bon j’ai compris le truc, j’ai saisi le principe.

Pour info, Darren Hardy est la personne qui a conçu le journal Success Magazine. En France je ne pense pas qu’on puisse le trouver, mais en Amérique, c’est quand même assez connu. Donc voilà, le gars c’est pas un tocard.

Ce qu’il faut retenir, c’est que chaque action qu’on peut faire tous les jours, même une toute petite action, aussi minime soit-elle, a un impact sur notre nouveau futur.

C’est comme un puzzle de 1000 pièces par exemple (Je dis pas ça parce qu’on est en train d’en faire un avec ma chérie.), toutes les petites pièces que vous avez de votre puzzle ne représentent pas grand chose.

On arrive pas forcément à bien déterminer où va telle ou telle pièce, surtout lorsque vous avez un ciel énorme à faire, les pièces se ressemblent toutes.

Mais lorsqu’on les assemble, et bien on arrive à avoir la vision d’ensemble. Et donc là, chaque petite pièce nous aide à créer l’image globale.

Là, c’est exactement la même chose.

Maintenant, si vous voulez un exemple un petit peu plus concret, on peut s’intéresser au brossage des dents : Si vous ne le faites pas deux à trois fois par jour, au bout de quelques années, il va falloir assumer. Il n’y aura pas de retour en arrière possible. Le mal sera fait. Ce sera foutu. Soit on aura des caries, soit on aura une haleine de chacal, et ce sera assez dur à rattraper.

Heureusement l’effet cumulé n’est pas que négatif. Là je vous ai donné des exemples plutôt négatifs, mais on peut avoir des actions positives.

Quelques exemples d’effets positifs

Donc par exemple, pour le brossage des dents, si on se les brosse régulièrement, on aura une bonne hygiène dentaire.

Si on fait du sport plusieurs fois par semaine, on aura une bonne condition physique. Si on mange sainement, on aura peut-être un bon transit, peut-être une meilleure couleur de peau, j’en sais rien il y a plein de bienfaits.

On peut aussi fréquenter des personnes positives, ça nous aidera à évoluer à nous élever. On pourra aussi travailler x heures par jour par exemple sur son business ou sa chaîne YouTube, etc, pour accomplir nos projets, réaliser nos rêves.

Au bout de plusieurs mois ou années, les résultats seront là. Tout cela portera ses fruits. Toutes ces petites actions qu’on aura fait tous les jours, même si on se dit par exemple pour le sport : ah j’ai fait un entraînement, je me suis musclé les bras aujourd’hui, mais j’ai pas l’impression que mon biceps soit devenu vraiment énorme. Mais si on le fait pendant un an, deux ans, là, on peut vraiment voir la différence.

Conclusion

Je pense que vous avez saisi un petit peu là où je voulais en venir avec cette histoire d’effet cumulé.

Il faut vraiment en avoir conscience pour arriver à analyser, se dire ok, là est-ce que je pars sur un bon chemin ? oui – non. Qu’est-ce qu’il faudrait que j’optimise ? Qu’est-ce qu’il faudrait que je rectifie pour aller dans la bonne direction ?

Après, chacun fait ce qu’il veut. Mais quand on a conscience de ce truc, généralement ça fait réfléchir.

Alors bien sûr, tout ne sera pas parfait. Vous allez forcément faire des écarts. Si vous loupez un entraînement, le monde ne va pas s’écrouler. Si vous oubliez de vous laver les dents une fois un soir, le monde ne va pas s’écrouler non plus.

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que c’est l’ensemble des actions que vous accomplissez qui va faire en sorte que vous allez obtenir un certain résultat positif ou négatif.

Si vous faites des écarts tout le temps, ce ne sont plus vraiment des écarts, c’est plutôt une mauvaise habitude. Et donc là, c’est à vous d’en tirer les conséquences, parce que vous savez maintenant, grâce à l’effet cumulé, que ça produira quelque chose sur le long terme.

C’est tout pour aujourd’hui !

Je vous invite à vous abonner à ma chaîne YouTube pour recevoir mes futures vidéos. Je vais essayer de faire des vidéos comme celle-ci régulièrement sur des concepts en plus des débriefs.

Sur ce, je n’ai plus qu’une chose à vous dire : donnez tout et ne lâchez rien, ciao !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *