Pourquoi apprendre à surfer est in-dis-pen-sable

Pourquoi apprendre à surfer est in-dis-pen-sable

Bonjour c’est Alex,

Pour cette newsletter du mois de juin, je tiens à vous partager quelque chose dont je viens de prendre conscience.

En fait, je le savais déjà mais ce n’était pas vraiment rentré. C’est pendant mon séjour à l’île Maurice que j’ai vraiment réalisé.

Alors pourquoi est-ce que je vous parle de surf ? (alors que je n’ai jamais mis les pieds sur une planche).

Il y a environ une semaine, j’ai découvert cette interview de Gunter Pauli.

Ce type est tout bonnement incroyable. C’est un entrepreneur belge qui a commencé par vendre de la bière au Japon.

Par contre, il a une particularité. Après avoir repris une entreprise de fabrication de détergents, il l’a transformée pour la rendre écologique.

Concrètement, il a reconstruit l’usine avec du bois et il a utilisé des composants biodégradables pour concevoir ses produits.

Résultat des courses, avec une bonne communication, il a cartonné.

Un jour, il s’est rendu compte qu’il utilisait de l’huile de palme. Beaucoup d’huile de palme. Et ça, ce n’est pas bon pour la nature.

Qu’a fait notre ami Gunter ? Il a demandé à Greenpeace de poursuivre sa propre entreprise car son associé ne souhaitait pas remplacer l’huile de palme.

Je trouve ça hallucinant. Personne ne fait ça !

Pour vous la faire courte, Gunter Pauli a continué de développer des projets écologiques avec une fondation.

Ce que j’aime chez lui, c’est qu’avec des milliers de scientifiques et entrepreneurs, il monte des centaines de projets durables pour le bien de la planète.

Et ça marche ! Par là je veux dire qu’ils sont tous viables économiquement et qu’ils bénéficient aux populations locales.

Pour y arriver, il « surfe » des technologies afin de sur-concurrencer ce qui existe déjà.

Par exemple, il va cultiver des algues avec l’Argentine afin de générer du gaz et rendre le pays indépendant énergiquement à un prix défiant toute concurrence.

Il parle de tout ça dans son dernier bouquin, Soyons aussi intelligents que la nature.

À côté, nos projets « classiques » semblent bien insignifiants. Enfin, c’est toujours un premier pas vers quelque chose qui a plus d’impact (enfin en ce qui me concerne).

Ce que l’on peut retenir de Gunter Pauli, c’est qu’il faut trouver des opportunités sur lesquelles surfer afin de se développer et impacter le monde positivement.

Allez, je vous laisse avec ça. Regardez ses autres conférences sur Youtube et voyez ce que ça vous inspire :)

Alex

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *