Web In Alps : L’évènement qui connecte le web alpin (et d’ailleurs)

Web In Alps : L’évènement qui connecte le web alpin (et d’ailleurs)

Sur l’invitation de l’ami Olivier Jadzinski, je me suis rendu à Web In Alps (WIA), l’événement qui rassemble les acteurs du web alpin.

Le moins que l’on puisse dire est que mon QG ne s’y trouve pas vraiment mais peu importe. Ça m’a fait plaisir de venir (mon meilleur ami est aussi sur Grenoble, c’était l’occasion de faire d’une pierre deux coups).

Alors qu’ai-je pensé de WIA9 ? Et oui, cela fait déjà 9 ans que ça dure !

Franchement, c’était top.

Des nouvelles rencontres, des conférences intéressantes et (il faut le dire) un buffet extra.

Enfin, tout ce qu’il faut pour passer une bonne journée ;)

Du beau monde !

Olivier et son équipe se sont démenés pour faire venir pas mal de personnalités du web.

Nous avons pu assister à une conférence de Geoffrey Dorne sur l’humain dans le design. J’ai pu par exemple y découvrir la notion de multi-modalité. En fait, la présentation de Geoffrey m’a permis de mettre des mots sur ce que je connaissais déjà.

Ensuite, j’ai assisté à une table ronde sur le mobile animée par Christophe Ramel (mieux connu sous le nom de Kriisiis) et Eric Dupin (le créateur de Presse Citron).

Ils ont couvert les 3 moyens s’offrant à une marque pour être présente en ligne :
• Le site mobile/responsive
• L’application mobile (via l’AppStore, le Google Play Store et le Windows Phone Store)
• L’application hybride

Cette dernière embarque simplement un navigateur affichant un site. Cette solution à l’avantage de minimiser les coûts sur le long terme (facilité de déploiement et de mise à jour sur toute les plateformes).

Guilhem Bertholet était aussi présent, il nous a présenté sa vision du Lean Startup. D’après le titre de sa présentation, Guilhem n’en n’est pas (ou plus) un fanboy. Il faut dire que ses arguments sont plutôt convaincants.

Le point qui m’a le plus marqué est le fait que le Lean Startup n’intègre pas assez l’humain et l’intuition.

Si vous connaissez le lean startup réfléchissez à cela : une fois que vous avez testé votre hypothèse et que les résultats ne sont pas probants, que faites-vous ?

Vous établissez une autre hypothèse et vous retestez n’est-ce pas ? Et si vous n’aviez pas testé assez longtemps votre première hypothèse pour que les résultats soient satisfaisants ? Et si votre intuition vous disait de continuer ?

Que feriez-vous ? Suivriez-vous bêtement les chiffres ou iriez-vous plus loin ?

Car même si les chiffres sont importants, une entreprise c’est surtout une aventure humaine. Parfois on sait que quelque chose va marcher (et parfois on se plante totalement comme il l’a montré avec l’exemple Webvan).

En parlant de plantage, à la fin de sa présentation Guilhem a répondu à quelques questions de Serge Roukine (le fondateur de Codeur.com). Pour la petite histoire, Serge avait averti Guilhem concernant ses choix sur son aventure malheureuse avec WeLoveSaas.

L’échange était franc, taquin et assez drôle. J’ai d’ailleurs créé un petit meme pour l’occasion ^^

Guilhem vs Serge

Tweetez cette image

Ensuite, j’ai assisté à la conférence de Muriel de Dona qui représentait l’entreprise Opquast. Cette entreprise (que je ne connaissais pas du tout) vise à démocratiser les bonnes pratiques du web.

Grâce à leur communauté, ils ont co-créé un peu plus de 200 bonnes pratiques à mettre en œuvre sur son site internet. Le meilleur dans tout cela est que vous pouvez les consulter gratuitement et les diffuser librement (en citant Opquast bien entendu).

Je vous avoue que cela va m’être très utile lorsque je déciderai de relancer WP de France. Les critères seront moins subjectifs et permettront de s’entendre sur une base claire. Nous verrons cela en temps voulu.

La dernière conférence à laquelle j’ai assisté concernait l’intelligence économique. C’est un domaine que je n’avais jamais eu l’occasion de creuser.

Linda Belaidi nous a présenté le sujet avec des exemples précis pour nous faire comprendre qu’il était important de bien protéger ses données, d’avoir une identité en ligne et de faire attention de quoi l’on parle en public. Des informations sensibles peuvent filtrer très vite.

A ce petit jeu, les américains semblent être très forts. Attention à qui vous parlez, et près de qui vous parlez ou travaillez (par exemple dans le train). On ne sait jamais laisse trainer des yeux ou des oreilles…

Au delà des conférences, j’ai pu discuter avec pas mal de monde. Aurélien Denis de WP Channel avait notamment fait le déplacement. J’ai aussi échangé avec Maxime Bernard-Jacquet, un autre fana de WordPress.

Il y avait aussi Valérie Thuillier (que j’avais rencontré au W2C13), Pierre Blarre (cocorking avignon ?), Déborah Donnier, Gilles Demarty, Aliocha Iordanoff et Ludwig Ferren (qui vont monter un espace de co-working sur Avignon, bonne chance à eux).

Parlons startups

Pour finir, je veux vous parler de deux startups.

La première : ReStory, qui a vu le jour lors du Startup Weekend Grenoble. Leur but est de vous rappeler vos souvenirs en connectant vos réseaux sociaux favoris puis de vendre des objets personnalisés en rapport. La société est encore toute jeune mais elle en veut. Affaire à suivre donc.

La seconde startup est : Une Petite Mousse. Vous connaissez le concept des box comme MyLittleBox (récemment acquise par le groupe AuFéminin), BirchBox, etc. Et bien là c’est la même chose, mais avec des bières :)

Vous vous abonnez et tous les mois vous recevrez 6 bières sélectionnées avec amour par leur équipe. Ils ont même un biérologue (oui, ça existe), croyez-moi vous serez entre de bonnes mains.

Au delà de l’aspect gustatif, Une Petite Mousse vous fera découvrir l’histoire qui se cache derrière chaque bière. Avec ça, vous pourrez étaler votre science devant les copains :P

Cerise sur le gâteau, j’en ai même gagné une avec leur tirage au sort. Une bière grenobloise à la chartreuse, le goût était peu commun mais néanmoins c’était très bon.

Voilà pour mon retour sur #WIA9, si vous y étiez dîtes-moi ce que vous en avez pensé en commentaire. Et si nous nous sommes loupés, rendez-vous à #WIA10 !

Ah oui, une dernière chose. Si jamais vous participez à un événement de ce genre et que vous voyez quelqu’un de seul, allez lui parler. Vous lui rendrez service ;)

  1. Heureux que çà t’ait plu !
    On n’a pas trop eu le temps de parler sauf à la fin, çà t’aura permis de gagner une bière ! ;-)
    Petite précision, WIA n’existe que depuis 5 ans et s’appelait avant BDA ( pour Blogueur des Alpes …) et s’il y a eu plus de 5 éditions, c’est qu’au départ on organisait 2 rencontres par an ! ;-)

    1. Salut Olivier,
      Oui, elle était très bonne d’ailleurs. Je suis à deux doigts de craquer pour Une Petite Mousse !
      Merci pour le correctif, en tout cas longue vie à WIA ;)

      A+
      Alex

  2. Bonjour Alex, et oui nous nous sommes loupé sur cette édition de Web in Alps ! Je ferais mieux l’année prochaine au #WIA10 ! En tous les cas, je suis ravie que cela t’ai plu et de lire tes impressions en tant que participants car quand on a la tête dans le guidon dans l’organisation, on a finalement pas le temps d’en profiter à fond !

    1. Bonjour Julie,
      Effectivement on s’est loupés de peu, enfin je suis tout de même dans ton image à la une donc je ne suis pas si déçu ^^
      Rendez-vous à WIA10 ;)
      Alex

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À lire ensuite:

Que faire quand tout ne se déroule pas comme vous l'avez prévu

Que faire quand tout ne se déroule pas comme vous l'avez prévu